0% prowizji - na zawsze!

UŻYTKOWNICY

god of female

blogi.szafa.pl/ /Rivard

sty. 13

Anita Ekberg, une lumière dans la nuit fellinienne

dodane przez: Rivard dn. 13-01-2015 r.

C’est la tête renversée, les yeux clos, sa robe noire à bustier glissant dans les eaux de la Fontaine de Trevi, qu’Anita Ekberg restera dans les mémoires des cinéphiles du monde entier. Elle est décédée le 11 janvier 2015 à l’âge de 83 ans dans une clinique près de Rome, la ville où Federico Fellini avait tourné cette scène de La Dolce Vita. L’actrice avait même déclaré, non sans exagération : « C’est moi qui ai rendu Fellini célèbre, pas le contraire. »

Photo de Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, prise en 1960 sur le tournage de « La Dolce Vita ».

photo: robe de soirée rose

Elle n’avait pourtant aucune intention de devenir actrice. Née le 29 septembre 1931 à Malmö, au sud de la Suède, la jeune Kerstin Anita Marianne Ekberg grandit dans une famille modeste (son père est docker) et nombreuse, sixième d’une fratrie de huit enfants. De son propre aveu, elle n’a que la mode en tête.

À la fin de ses études, elle travaille comme mannequin pour une maison de couture suédoise. « Un jour, des amis, par boutade, m’ont conseillé de me présenter à l’élection de Miss Suède ». Une plaisanterie qui lui vaudra le titre, en 1950, mais pas celui de Miss Univers. Un rôle au cinéma, offert par John Wayne, l’aura vite consolée. La jeune femme part pour Hollywood.

Elle reçoit cinq ans plus tard, en 1955, le Golden Globe du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L’Allée sanglante de William A. Wellman. Elle joue également dans Guerre et Paix (King Vidor, 1956), aux côtés d’Audrey Hepburn et Henry Fonda. Mais c’est son errance, un petit chat blanc sur la tête, et son bain brûlant et onirique dans La Dolce Vita, Palme d’or au Festival de Cannes en 1960, qui la rendent mondialement célèbre.

Le réalisateur Federico Fellini lui rend hommage en termes subjugués : « Sa beauté de petite fille déesse était éblouissante. La couleur lunaire de la peau, le bleu clair glacé du regard, l’éclat doré des cheveux, l’exubérance, la joie de vivre, faisaient d’elle une créature grandiose, extraterrestre et en même temps émouvante, irrésistible. »

C’est le sommet d’une carrière de 50 films, dont Boccace 70 (1962), et Les Clowns de Fellini, ainsi que Sept fois femme (1967) de Vittorio De Sica. L’actrice se fait cependant de plus en plus rare dans les années 1970.Suora Omidici, en 1978, marque son retour. Elle retrouve une dernière fois Fellini et Mastroianni dans Intervista en 1987. Son ultime apparition sur les écrans remonte à 2002, dans la série télévisée Il Bello Delle Donne.

En 2011, elle séjourne dans une résidence pour personnes âgées, près de la localité de Genzano, où elle vécut plusieurs années. Elle confie au quotidien Il Corriere della Sera se sentir « un peu seule », n’ayant pas de famille en Italie, mais sans regret : elle a « aimé, pleuré, été folle de bonheur. »

voir aussi: robe de soirée bustier

peau,

Komentarze



Możliwość komentowania została wyłączona


Wyszukiwarka

UŻYTKOWNICY

Szukaj:

RSS

Dodaj do ulubionych

O blogu

god of female

Prowadzony przez:
Rivard

this blog aims at sharing infiormation about evening dresses for women. If you want to get more information about our website, you can visit www.kissyrobe.fr

O mnie

Rivard

Na szafie od: 12-09-2014

Obserwuj

this blog aims at sharing infiormation about evening dresses for women. If you want to get more information about our website, you can visit www.kissyrobe.fr

Obserwują blog

Nikt jeszcze nie obserwuje tego bloga

Podaj powód zgłoszenia:


Zamknij
0